Au cours de nos missions au Burkina Faso, nous avons été sollicités pour diverses actions à la demande de plusieurs institutions ou organisations : aide à la réalisation d’une lettre au collège de Boussouma, formation d’agriculteurs à une radio villageoise, participation à des colloques, interventions en milieu scolaire, partenariat poiur le Festival international des radios d’Afrique francophone (FIRAF). Toutes ces activités montrent qu’au-delà de nos ateliers destinés aux journalistes en exercice, Reporters solidaires est devenue un véritable acteur du développement.

2020

Pour la deuxième année consécutive, Abdoulaye Ouattara, journaliste formé par Reporters solidaires et l’Institut de la Communication (ICOM) de Lyon2, organise le Festival international des radios d’Afrique francophone (FIRAF) à Bobo-Dioulasso. Comme en 2019, il nous demande d’être partenaire de cet évènement.

Le thème de cette rencontre est « Radio et migrations », en parfaite corrélation avec notre projet « Migrations et Développement: les défis de Lyon-Conakry » réalisé dans le cadre de Frame, Voice, Report! (voir en page Auvergne-Rhône-Alpes).

Notre film est projeté avant les débats, ici animés par Jean-François Richard              

Grâce à une subvention de la Ville de Lyon que nous complétons avec nos fonds propres, nous pouvons emmener Aïssata Camara, journaliste guinéenne en formation à l’ICOM qui a effectué les reportages radio de ce projet. Elle reçoit d’ailleurs un prix pour un de ces reportages. Nous projetons notre documentaire devant une centaine de journalistes venus de différents pays d’Afrique francophone en prélude à trois jours de débats passionnants.

                

Aissata Camara anime le débat après la projection du film et reçoit un prix du FIRAF

2019

Abdoulaye Ouattara, secrétaire général de notre association partenaire l’Union des journalistes, communicateurs et correspondants de presse des Hauts-Bassins (UJCCP-HB), fait partie de notre premier groupe de stagiaires. Il bénéficie ensuite d’une bourse de la Région Rhône-Alpes lui permettant d’obtenir son diplôme de Master 2 « Nouvelles pratiques journalistiques » à l’Institut de la Communication (ICOM) de l’Université Lyon2.

Déjà journaliste radio à Ouaga FM et journaliste TV à la Radio Télévision du Burkina (RTB 2), il devient rédacteur en chef de la Radio municipale de Sya et correspondant de RFI. Il anime à son tour des ateliers de formation de Reporters solidaires et de la Deutsche Welle et enseigne à l’Institut des médias de l’Université de Bobo-Dioulasso.

Abdoulaye Ouattara assurant la formation « Journalisme mobile » (MOJO) à la session de formation Reporters solidaires en mars 2018

 

 

 

 

En févier 2019, il organise le premier Festival international des radios d’Afrique francophone (FIRAF) à Bobo-Dioulasso et nous demande d’être partenaire de cet évènement ayant pour thème « Radio et lutte contre le terrorisme ».

Aziz Bamogo, Vice-président du Conseil Supérieur de la Communication, interviewé par Mariétou Macalou (Radio Kayesienne – Kayes) et Alhousseini Alhadji (Radio Jamana-Tombouctou)

      

Débat animé par Mountamou Kani, président de l’UJCCCP-HB, avec Oularou Songné, commissaire de police, et l’adjudant de gendarmerie Karim Wandaogo. Abdoulaye Outtara, directeur du FIRAF, interviewé par Bacary Goudiaby (RS).

       

Une centaine de journalistes francophones venus de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest participent à cette première édition du FIRAF

Avec une vingtaine de journalistes burkinabè et maliens dont nous assurons la formation (voir la page Burkina Faso 2: les formations), nous réalisons le journal-blog Bobo Info 10 en couverture du FIRAF.

https://reporterssolidaires.com/boboinfo10/