Suite des projections

Après Eole, c’est l’association e-graine Auvergne-Rhône-Alpes, spécialisée dans l’éducation populaire aux migrations, qui organise une projection-débat du documentaire « Lyon-Conakry: le défi des migrations », le  lundi 19 juillet de 19h à 21h à la Maison de l’Economie Circulaire, 36 cours général Giraud, 69001 Lyon, en présence du réalisateur Hammady Chérif Bah.

Inscriptions : https://forms.gle/KZo2Bb4ccxe7BF1C9

D’autres projections sont prévues à la rentrée 2021.

 

Projection-débat de notre film le 3 juillet

L’association Eole qui a participé au tournage du documentaire de Chérif et Jean-Pascal sur « Lyon-Conakry: le défi des migrations » organise une projection-débat du film le samedi 3 juillet 2021 à 18 h au Rize de Villeurbanne. Il y aura également une lecture-signature du livre de Julia Montfort « Carnets de solidarité » (Ed.Payot).
Entrée libre sur réservation obligatoire: https://lerize.villeurbanne.fr/agenda/lexil-et-laccueil/

Covid: on ralentit

Covid oblige: depuis un an, les activités de Reporters solidaires tournent au ralenti. Les projections-débats de notre documentaire sur les migrations entre Lyon et Conakry, prévues en mars 2020, ont été annulées. La 3e édition du Festival international des radios d’Afrique francophone (FIRAF) de février 2021 est reportée à l’automne et nos interventions en milieu scolaire ont lieu au compte-goutte. Depuis septembre 2021, nous avons néanmoins assuré l’accompagnement vidéo des élèves du collège Alain à Saint-Fons, l’aide à la réalisation d’un magazine et d’un livre au lycée professionnel Carrel (Lyon 6e), ainsi qu’un « Café Philo » sur le journalisme sans frontières au lycée Lumière (Lyon 8e).

Aissata Camara, journaliste guinéenne en formation à Lyon, avec les élèves de Terminale au Café Philo du lycée Lumière, le 25 mai 2021

Hammady Chérif Bah et Christine Cognat ont été interviewés par Lyon Capitale TV dans l’objectif de diffuser notre documentaire « Lyon-Conakry: le défi des migrations ».

Plusieurs rendez-vous pour des interventions en milieu scolaire et la diffusion du documentaire sont déjà pris pour la rentrée 2021.

En octobre, si la situation sanitaire le permet, les enseignants burkinabè et français du master 2 « Techniques des métiers de l’information » de l’Université Nazi-Boni de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) devraient assurer en présentiel les Travaux dirigés (TD) des étudiants qui ont suivi les cours mis en ligne en avril 2020.

Frame, Voice, Report! Festival virtuel de Résacoop

En décembre 2020, Résacoop a organisé un festival en ligne des documentaires réalisés dans le cadre du projet européen Frame, Voice, Report! Notre film « Lyon-Conakry, le défi des migrations » a été projeté avant les questions posées par les participants au réalisateur Hammady Chérif Bah et à la présidente de RS, Christine Cognat.

Le documentaire est toujours visible sur la chaîne YouTube ainsi que sur le site dédié à notre projet: Migrations et Développement: les défis de Lyon-Conakry.

http://migrations-defis-lyon-conakry.org

 

Master en journalisme à Bobo-Dioulasso: c’est reparti!

Avec dix-sept journalistes-étudiants inscrits à l’Université Nazi-Boni à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso), la 2e édition du Master 2 Techniques des métiers de l’information (MTI) a enfin démarré le lundi 6 avril 2020.

Les candidats viennent bien sûr du Burkina Faso, mais également du Bénin, de la Côte d’Ivoire et de la RDC. Ils ont déjà créé un groupe sur WhatsApp pour échanger.

Comme annoncé précédemment, l’enseignement se fait en ligne sur une période de trois mois, avec le soutien logistique de l’Université numérique francophone mondiale (UNFM) tandis que les TD auront lieu en présentiel pendant un mois cet automne à Bobo-Dioulasso.

Le nouveau bâtiment de l’UNB à Bobo-Dioulasso 

Ce Master 2 mis en place en 2017 à l’Université Nazi-Boni en partenariat avec Reporters solidaires et en coopération avec l’Université Lumière-Lyon 2, a pour objectifs de renforcer les capacités des journalistes déjà en exercice et d’initier aux bases du métier les futurs journalistes. Tous les aspects du journalisme sont abordés, des principes fondamentaux et des techniques rédactionnelles, de l’écriture, des genres et des rubriques journalistiques jusqu’aux pratiques du web, de la radio, de la télévision et de la presse écrite, en passant par les lois, la déontologie et l’éthique, la gestion médiatique des crises, l’histoire de la presse en Afrique, la sociologie des femmes dans les médias, l’agence de presse, l’entrepreneuriat des médias et l’anglais professionnel.

Le second semestre de ce master comportera un stage en entreprise et la soutenance d’un mémoire.

Vous pouvez voir la plateforme de Master 2 Techniques des métiers de l’information en cliquant sur ce lien:

Accueil

En revanche seuls les candidats inscrits possèdent un code d’accès leur permettant de bénéficier des cours. Pour obtenir leur diplôme, ils doivent faire tous les exercices demandés en temps voulu, effectuer un stage suivi d’un rapport et soutenir un mémoire.

Bonne chance à tous!

 

Annulation pour cause de coronavirus

En raison des mesures de confinement imposées par les autorités pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, nous avons été obligés d’annuler les trois projections-débats prévues à Vichy et à Lyon.

Nous sommes désolés de ce contretemps et espérons que ce n’est que partie remise!

Frame, Voice, Report! Trois projections-débats à Vichy et à Lyon

La réalisation du documentaire « Lyon-Conakry: le défi des migrations » et de plusieurs reportages audio et vidéo mettant en valeur des initiatives visant à mieux accueillir les migrants en Auvergne-Rhône-Alpes et en Guinée, ainsi qu’à prévenir l’émigration irrégulière, source de trafic d’êtres humains, touche à sa fin. La dernière étape de notre programme consiste à sensibiliser le public aux Objectifs de Développement Durable (ODD) ciblés dans notre projet « Migrations et Développement: les défis de Lyon-Conakry », à travers diverses manifestations.

Trois projections-débats sont ainsi prévues:

  • Mercredi 18 mars 2020 à 20 h 30 à Vichy: cinéma Etoile, Centre commercial les Quatre Chemins, 35 rue Lucas. En partenariat avec l’association Sur les pas d’Albert Londres. Entrée libre et gratuite.
  • Jeudi 19 mars 2020 à 17 h à Lyon: SEPR, 46 rue Pr. Rochaix, 69003. En partenariat avec la SEPR. Entrée libre et gratuite.
  • Vendredi 20 mars 2020 à 19 h à Lyon: Bourse du Travail, place Guichard, 69003. En partenariat avec le Réseau d’Education sans frontières. Entre gratuite sur invitation et inscription auprès de christine.cognat@wanadoo.fr

La projection du documentaire et les échanges avec l’assemblée auront lieu en présence des réalisateurs du film, Hammady Chérif Bah et Jean-Pascal Bublex, des journalistes guinéens ayant effectué les reportages, de la diaspora et d’invitées guinéennes, responsables d’associations particulièrement actives dans l’essor économique de leur pays.

Une première projection-débat avait déjà eu lieu le 20 décembre 2019 dans les locaux de Résacoop, réseau d’appui à la Coopération qui gère l’appel à projet européen Frame, Voice, Report! en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Une deuxième s’est déroulée le 11 février 2020 en ouverture de la 2e édition du Festival international des radios d’Afrique francophone (FIRAF) à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) dont le thème était justement « radios et migrations ».

Dimanche 23 février 2020, Radio Pluriel a consacré une émission d’une heure à notre projet. Cette émission était animée par Patrice Berger avec Aissata Camara, jeune journaliste guinéenne en formation à l’ICOM-Université Lumière-Lyon 2 et Christine Cognat, présidente de Reporters solidaires. Les reportages audio d’Aissata Camara et Juvenal Noël ont été diffusés au cours de l’émission.

Vous pouvez visionner les reportages vidéo ainsi que la bande-annonce du documentaire sur la chaîne YouTube créée spécialement pour le projet « Migrations et Développement: les défis de Lyon-Conakry » en cliquant sur le lien suivant:

https://www.youtube.com/channel/UCI8gOlrkb7NFjEQUyb11dng

Vous pouvez également retrouver les reportages audio et vidéo ainsi que les informations concernant le projet sur le site « Migrations et Développement: les défis de Lyon-Conakry »:

http://migrations-defis-lyon-conakry.org

FIRAF, 2e édition réussie!

« Radio et migration »: le thème du 2e Festival international des radios d’Afrique francophone (FIRAF) qui s’est tenu du 11 au 13 février à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) correspondait totalement à celui de notre projet Frame, Voice, Report! sur « Migrations et Développement, les défis de Lyon-Conakry » (cf. ci-dessous).

 

 

 

 

 

 

Une centaine de participants venus du Burkina Faso, du Mali, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Niger et de France ont nourri les débats pendant deux jours avant de célébrer la Journée mondiale de la radio

C’est pourquoi le FIRAF s’est ouvert sur le documentaire réalisé par Hammady Chérif Bah et Jean-Pascal Bublex, avant les débats sur le rôle des radios dans la prévention de l’émigration irrégulière et les témoignages sur le douloureux parcours des candidats au départ. Ceux de l’artiste ivoirienne Sirani Keita et du pasteur Samuel Guindo qui dirige la Maison du Migrant à Gao (Mali) étaient  particulièrement émouvants.

Vue de Lyon pendant la projection du documentaire

« Lyon-Conakry, le défi des migrations »

C’est pourquoi aussi nous avons emmené Aissata Camara, jeune journaliste guinéenne en formation à l’ICOM-Lyon 2, à ce festival dont nous sommes partenaires. Elle a en effet réalisé plusieurs reportages radiophoniques sur le sujet à Lyon et celui intitulé « Fantasme » a reçu le 2e prix du festival.

Aissata Camara, ancienne stagiaire de Reporters solidaires,  en formation à l’ICOM

Bravo à Aissata, félicitations aux organisateurs, en particulier nos amis Abdoulaye Ouattara et Aminata Sanou, et rendez-vous l’année prochaine!

Nous avons profité de notre présence au FIRAF pour rencontrer le Pr. Macaire Ouédraogo, nouveau président de l’Université Nazi Boni. Il s’est montré particulièrement chaleureux et se montre très favorable à l’enseignement en ligne du master 2 Techniques des métiers de l’information. Les inscriptions se poursuivent et nous font espérer un lancement début mars 2020.

Le président de l’Université Nazi Boni entouré du vice-président chargé de la recherche et de la coopération, du directeur de l’UFR Sciences humaines et de la délégation de Reporters solidaires

Forum itinérant francophone: Lyon en 1e ligne

Organisé pour la 2e année consécutive par Sur les Pas d’Albert Londres (Vichy), le Forum itinérant francophone multiplie les rencontres entre journalistes francophones et jeunes de différents établissements scolaires, universités et centres sociaux. Ce forum comme le Festival du reportage court francophone qui le suit répond à l’appel à projets régional Synergies francophones.

Comme en novembre 2018, la première étape du Forum a eu lieu à Lyon. Elle s’est déroulée sur trois jours, les 4, 5 et 6 février.

Les deux premiers sous forme d’interventions à la Société d’enseignement professionnel du Rhône (SEPR) où Ismène Kpadjo (Bénin), Aissata Camara (Guinée), Matthieu Da Dalou et David Sanon (Burkina Faso), en formation à l’ICOM-Lyon 2, ont parlé de leur métier et de l’intérêt grandissant porté par les médias africains aux questions environnementales. Ils étaient accompagnés par RS, Tout va Bien et les Francas du Rhône, partenaires du Forum.

Forence Sibut (SEPR), Eliane Patriarca (RS) et Aissata Camara (RS)

Le jeudi 6 février, le Forum itinérant francophone s’est poursuivi à Lyon avec l’organisation d’un atelier-débat au Club de la Presse sur le thème « médias et environnement » devant une trentaine de participants.

Sont intervenus à tour de rôle Geneviève Ancel (Dialogues en Humanité), Georges Erome et Michel Jarry (France Nature Environnement AURA), Anne-Cécile Bras (RFI) et Eliane Patriarca (journaliste Environnement), le débat étant animé par Christel Leca (journaliste Environnement).

Si aujourd’hui tous les médias parlent d’environnement, l’atelier a montré qu’il n’est pas toujours facile de garder l’équilibre entre catastrophisme, déni et journalisme de solutions.

De gauche à droite, Anne-Cécile Bras, Christel Leca, Geneviève Ancel, Michel Jarry,

Georges Erome et Eliane Patriarca

FIRAF, 2e édition!

Du 11 au 13 février 2020, Aboulaye Ouattara organise à Bobo-Dioulasso la 2e édition du Festival international des radios d’Afrique francophone (FIRAF) dont Reporters solidaires est partenaire. Après « les radios et la lutte contre le terrorisme », thème de l’an passé, les débats cette année porteront sur les migrations.
Ce sera pour Reporters solidaires l’occasion de projeter le documentaire réalisé par Hammady Chérif Bah et Jean-Pascal Bublex: « Lyon-Conakry: le défi des migrations » dans le cadre de Frame, Voice, Report! car si le Burkina Faso n’est pas la Guinée, les difficultés rencontrées par les migrants sont bien partout les mêmes. Les initiatives pour les aider en France et quand ils rentrent dans leur pays aussi. Le FIRAF nous permet donc de faire le lien entre nos différents projets, en Guinée, au Burkina Faso et en France.

FIRAF 2020 Le programme

 

 

Frame, Voice, Report! Le projet à mi-parcours

                          

 

Dans le cadre du projet européen Frame, Voice, Report! géré en Auvergne-Rhône-Alpes par Résacoop, Reporters solidaires et Voyager autrement en Guinée ont choisi le thème des migrations. L’objectif est de sensibiliser les habitants de la Région aux Objectifs de développement durable (ODD) à travers des actions mettant en valeur les initiatives d’associations, d’institutions et de particuliers en France et en Guinée pour mieux accueillir les migrants, lutter contre l’émigration clandestine et favoriser l’emploi des jeunes guinéens. 

Le documentaire intitulé « Lyon-Conakry: le défi des migrations », réalisé par Hammady Chérif Bah et Jean-Pascal Bublex, est terminé. Il a été projeté en avant-première le 20 décembre 2019 devant une quarantaine de personnes dans les locaux de Résacoop. Ensuite, les auteurs ont répondu aux questions de la salle.

       

Vous pouvez regarder la bande-annonce du film:

Parallèlement au documentaire, Jacques Léwa Léno, rédacteur en chef à Espace TV, a réalisé en Guinée trois reportages vidéo sur des clandestins retournés dans leur pays, des kits distribués aux écoliers pour favoriser leur scolarité et une association œuvrant dans l’exportation des produits agricoles guinéens.

Tandis qu’à Lyon, Aïssata Camara et Juvenal Noël on effectué des reportages sur les migrants squattant le collège Maurice-Scève à la Croix-Rousse ainsi qu’une interview du père Delorme, engagé de longue date dans l’aide aux migrants.

Le documentaire et les reportages seront diffusés au cours de rencontres avec des jeunes et le public en mars à Lyon et à Vichy, en présence d’invités guinéens.